La blog de Bertrand Dussauge

Christophe de Backer reçoit le ruban bleu chez HSBC

Ajouté le Déc22008
Ecrire un commentaire

La pluie avait cessé de tomber sur les champs élysées peu avant 19 heures ce lundi 1er décembre quand le jeune Directeur général adjoint Délégué de HSBC en France recevait la médaille de l’ordre du Mérite des mains de son ancien président Charles de Croisset. Contrairement aux traditions, Christophe fait partie des très rares patrons de banques à ne pas sortir de la cour des comptes, l’Inspection des finances ou des grandes écoles. Rompre cette tradition au CCF – HSBC démontre le mérite de son talent qu’il n’avouera jamais en public.

Je n’ai pas l’habitude de recevoir des invitations pour des remises de décoration. C’est surement cette raison qui motive ce billet. J’ai été très ému car le format de cette réunion ressemble de près à une oraison funèbre. Mais, comble du bonheur, l’heureux élu est bien vivant! Tout au long des prises de paroles obligatoires, on cherche si l’humilité est aussi épinglée par l’étoile argentée. On n’est jamais sûr. Puis on observe le regard des invités qui est fier pour certains, envieux pour d’autres et neutre pour le plus grand nombre qui accomplit son devoir de « réseau ».

Heureusement humour et émotion drapaient les éloges qui vantaient, entre autres,  les performances commerciales et diplomatiques du lauréat. Une complicité amicale évidente liait les orateurs dont le président sortant de HSBC, Charles-Henri Filippi qui sera remplacé par Stuart Gulliver au poste de président du conseil d’administration de HSBC France à compter du 1er janvier 2009. Christophe de Backer n’a pas manqué à ses obligations de rendre hommage à ses mentors successifs : René Barbier de La Serre, Charles de Croisset et Charles-Henri Filippi dont ce dernier lui aurait appris le travail et la rigueur qui lui manquaient pour atteindre les responsabilités qui lui sont confiées par le très britannique directeur général Peter Boyles. Christophe de Backer n’a cessé de penser à l’essentiel: ses enfants, son épouse et son destin.

HSBC Corporate, Investment Banking and Markets (CIBM), avait nommé Samir Assaf Head of Global Markets et John Flint en tant que Deputy Head of Global Markets le 10 janvier dernier. Dans le mouvement, Samir Assaf était lui aussi distingué de l’ordre du mérite par Charles-Henri Filippi. Ce libanais d’origine avait reçu une bourse de la République pour suivre ses études en France et son parcours dans la 1ère banque mondiale n’a cessé de démontrer son obligation envers la France et la pertinence de sa vision notamment sur la crise que nous traversons. Bonne nouvelle pour les anonymes, Samir Assaf est optimiste à moyen termes!
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=145bbA4HNp8]

Article écrit le mardi 02 décembre 2008 | Tags : , , , ,  | Publié dans opinion  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics