La blog de Bertrand Dussauge

Les entreprises françaises bloquent encore pour bloguer

Ajouté le Déc82008
Ecrire un commentaire

0812blog_corpoD’après une étude récemment publiée par blogangels dont le patron donne une définition très accessible des blogs d’entreprise , une vingtaine d’entreprises du SBF120 animent un blog.

Arcelor-Mittal, BNPPARIBAS, Michelin et Renault en font partie.  Je trouve cela une assez bonne performance compte tenu de la culture française qui n’est jamais pionnière pour adopter des nouveaux outils de communication.

En octobre dernier durant la conférence buzzthebrand coproduite par l’hebdo Stratégies, j’ai écouté avec un air très dubitatif,  l’un des trois acteurs du blog corporate de Mittal, qui a annoncé un budget annuel de €800 k (voyages des techniciens vidéo compris) et une liberté d’expression sans pareil. Le blog publie de la langue de bois bien sûr (le mot crise n’est pas trouvé par le moteur de recherche), mais aussi des commentaires non censurés! C’est une innovation qu’il faut saluer et encourager. Chaque année civile correspond à des saisons de douze épisodes vidéos. En 2008, la saison 2 commençait avec des productions de contenus plus locales grâce à des outils mis à la disposition par le siège. Les employés de chaque pays prennent l’initiative de traduire et de sous-titrer les émissions dans leur langue ( ce qui se remarque parfois, mais la forme devrait toujours s’effacer devant la qualité du fond.)

[vodpod id=ExternalVideo.758479&w=425&h=350&fv=%26rel%3D0%26border%3D0%26]

Il ne faut pas croire que nos cousins américains sont une fois de plus très en avance. Ils le sont, mais avec une performance très relative dans la mesure où les entreprises ne respectent pas encore les règles éthiques de la blogosphère qui pourraient se résumer à : la transparence, l’authenticité et la personnalisation des messages.

Enfin, les directeurs de la communication doivent gérer et valoriser une marque en diffusant des messages édulcorés durant des temps forts budgétisés. Ces messages sont peu crédibles pour les consommateurs, car ils correspondent trop à des objectifs internes plutôt qu’à une réalité. Les équipes de communication sont  restreintes -surtout en pleine crise – et n’ont pas l’expérience ni le temps d’animer un blog « transparent » en plus du site internet. D’autre part, l’externalisation de la gestion d’un blog n’est pas facile non plus car il faut des rédacteurs  spécialisés et expérimentés  sur les sujets sectoriels. Le blogueur doit être capable de lancer et animer des débats tout en conservant son calme et un équilibre entre neutralité et respect si l’entreprise est critiquée. General Motors ne traverse pas sa meilleure période économique et pourtant l’expression est libre comme on peut le constater sur ces commentaires récents. Le blogueur professionnel doit être crédible pour conseiller l’entreprise, quand le délai est très court, dans la formulation d’une réponse. A ce jour, la majorité des blogueurs français est plutôt technophile et jeune. J’entretiens des relations avec cette communauté qui me défie chaque jour, renouvelle ma jeunesse d’esprit et m’éloigne des conversations sérieuses de mes copains quadra! Il y a des quadras qui me comprennent?

Article écrit le lundi 08 décembre 2008 | Tags : , , , , , , ,  | Publié dans Analytics, opinion  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics