La blog de Bertrand Dussauge

La France est honorée au Brésil en avril 2009

Ajouté le Jan82009
Ecrire un commentaire

0901citedelamusiquerioAprès l’hommage de la France à nos amis sud-américains en 2005, seize villes brésiliennes vont exposer la France durant huit mois. Silvana Vargas rappelle sur son blog la liste des festivités prévues. Elle rappelle élégamment l’influence de l’orthographe française jusqu’au début des années 50. Les brésiliens emploient par exemple :  glacê, vitrine, garage et abajur (pas mademoiselle;-).

Le clou de cette amitié séculaire est architectural. C’est le monument de la Cité de la Musique qui vient d’être inauguré à Barra, au Sud de Rio de Janeiro. Il est signé par Christian de Portzamparc.
Je suis ravi et étonné de ce choix, car beaucoup de mes contacts cariocas disent que Sao Paulo est aussi devenu  le centre culturel du Brésil après son monopole économique. Et bien pas pour les français apparemment.

C’est sans doute vrai depuis 1555, quand le chevalier Nicolas de Villegagnon conquit quelques années la baie de Rio face aux indiens et grâce à l’absence des portugais, occupés près de Salvador de Bahia.  A ce propos, je vous invite à lire Rouge Brésil de Christophe Ruffin qui raconte cette belle histoire romancée dont le film devrait sortir cette année.  Lauréat du prix Goncourt, cet auteur, médecin malgré lui mais humanitaire par vocation, est devenu presque dans la foulée ambassadeur de France à Dakar et membre de l’Académie Française. Son amour authentique du Brésil aura fait basculer son destin. Ruffin avait découvert le Brésil dans un poste sans tâche au consulat français de Recife d’où il envoyait ses manuscrits aux éditeurs parisiens. Ces derniers lui conseillaient d’abandonner la plume  car sa médiocrité ne pourrait jamais disparaitre, même avec le travail!

Enfin,  il y aura aussi  des expositions sur les grands couturiers ce qui m’émeut beaucoup. Il se trouve que j’ai produit et organisé la première retrospective de haute couture française en 1987 au Brésil. Immigré en attente de carte de séjour longue durée dans ce pays, j’avais convaincu le musée du Louvre de me prêter les plus beaux modèles des années 60 de 18 maisons différentes. Paco Rabanne et Torrente avaient accepté de traiter directement avec moi et ont été les seules personnalités à me remercier. Il faut savoir le souligner dans ce cas là.  J’avais aussi invité -en première classe d’avion et suite royale- MM. Courrèges et Pierre Cardin. La maison Yves Saint Laurent refusait catégoriquement que ses modèles soient exposés avec les autres couturiers. Je me suis battu pour convaincre une cliente à qui je rends hommage, Nicole Lecléry,  qui m’a finalement confié le modèle Picasso.  Le plus beau musée de Rio m’a ouvert les portes de cette rétrospective au Paço Imperial, et on m’a volé une jupe de Guy Laroche à Sao Paulo!

0901pacoimperial

Je pense que je vais passer par Rio en 2009 et vous?…

Article écrit le jeudi 08 janvier 2009 | Tags : , , , , , , , , , , ,  | Publié dans Outremer  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics