La blog de Bertrand Dussauge

Le Brésil ne sera pas invité par Berlusconi au G8 à cause de Battisti

Ajouté le Jan192009
Ecrire un commentaire

0901battistiLes blogues et la presse brésiliens sont turgescents. Le Brésil a annoncé que la France serait à la fête au Brésil en 2009. Personne n’avait deviné que c’était du second degré!

Malgré un démenti de l’Élysée, l’avocat français de Cesare Battisti , Eric Turcon, et le sénateur brésilien Eduardo Suplicy prétendent que le président français est intervenu auprès du président Luiz Inácio Lula da Silva, lors de sa dernière visite au Brésil en décembre, pour obtenir l’asile politique à l’ancien terroriste des brigades rouges condamné à perpétuité en Italie pour quatre homicides. Sarkozy aurait rencontré le secrétaire national de la justice brésilienne, Romeu Tuma Jr à ce moment là. L’écrivaine française Fred Vargas aurait défendu son ami Battisti auprès de Nicolas Sarkozy avec de nouvelles preuves de son innocence. Ce plaidoyer secret aurait été organisé par la première dame Carla Bruni, amie proche de Fred Vargas.

Quelques mois auparavant l’autre membre des brigades rouges,  Marina Petrella, avait déjà obtenu du président français la suspension de son extradition vers l’Italie pour des motifs de santé.

Résultat des courses, le ministère italien des relations extérieures a publié une note souhaitant que Lula reconsidère la décision de Tarso, ministre de la justice brésilienne, dans la mesure où le statut de réfugié politique ne peut s’appliquer à un ressortissant italien condamné par une justice indépendante d’une vieille démocratie.

Reinaldo Azevedo salue l’éditorial du quotidien national Folha de Sao Paulo qui critique la décision personnelle de Tarso provoquant une crise diplomatique avec l’Italie. Reinaldo fait aussi remarquer que le Brésil n’est pas le pays du recyclage de terroristes après que la France, sous le présidence de Mitterrand, eût protégé le même Battisti de la justice italienne. La presse italienne rapporte que le Brésil doit montrer des preuves de son combat contre le terrorisme international pour s’asseoir à la table des pays développés. La présidence italienne, sauf nouveau rebondissement, n’invitera pas le Brésil à la réunion du G8 qui  se réunira en Sardaigne en juillet.

Nicolas Sarkozy, presque aussi proche de Lula que de Berlusconi, va devoir trouver, avant l’été, la solution au problème qu’il a parrainé . A suivre…

Article écrit le lundi 19 janvier 2009 | Tags : , , , , , , , , ,  | Publié dans Outremer  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics