La blog de Bertrand Dussauge

Vie privée, vie publique : fusion sur les réseaux sociaux

Ajouté le Jan142009
Ecrire un commentaire

1231959493-eovebwJe veux parler dans ce billet de ceux qui rapportent pour leurs 750 amis sur facebook des dialogues très personnels ou des photos d’une soirée à laquelle « étonnamment » je n’étais pas convié.

2009 me fait entrer dans le cercle des quinquas. J’en suis ravi, pour le moment, car je conserve la forme physique d’un trentenaire, ma dernière IRM du cerveau ne révèle rien, sinon qu’il a fallu me faire une IRM!

Mais c’est rigolo de voir le monde contemporain en se remémorant les codes des années 60 qui sont progressivement anéantis, à ma grande joie, par les nouveaux codes moins cartésiens de nos relations sociales. Pour résumer très court, nos parents se fringuaient systématiquement comme des milords pour recevoir leurs potes à diner. Les messes basses des maitresses de maison permettaient d’apprendre un détail de la vie sociale ou amoureuse des absents.

Aujourd’hui, le costume n’est plus obligatoire mais le look harmonieux et la qualité des matières jouent gros, surtout quand on est mince. Le clavier et l’écran flinguent le bouche à oreille comme le principe du secret qui ne devait se répéter qu’à une seule personne à la fois!

Observez le nombre « d’amis » qui changent régulièrement leur profil photo. Le gel ou l’oreiller conçoivent le couvre-chef.  Le tatouage est trop banal à côté des piercings. Comme le dit Max Schleiffer: « chacun se fixe sa ligne jaune là où sa pudeur naturelle dépasse son désir d’exhibition ».

Comme nos vrais amis ne trahiront pas nos propos confidentiels, pourquoi tenir des dialogues en public? On est alors au théâtre d’improvisation où l’on simule un dialogue « sous écoute » comme en Chine. Mais on ne voit pas le public qui écoute (ou qui  lit) et là, ce qui guide nos intentions, on peut glisser sans y penser dans la confidence malheureuse!

Je me pose vraiment la question de savoir si la promotion en masse de notre vie privée est un progrès pour notre épanouissement ou un simple danger supplémentaire vis à vis de « Big brother ». A ce train là, le fichier Edwige tant critiqué en 2008 va devenir aussi pauvre que l’emploi du temps des poissons rouges.

Je suis impatient de vivre les premiers scandales qui vont bientot exploser dans Ma communauté réelle en ligne. Si vous avez deux minutes tester votre désir d’exhibition 2.0. Vous aussi vous rigolez?

Article écrit le mercredi 14 janvier 2009 | Tags : , , , , , , , , , , , ,  | Publié dans internet, opinion  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics