La blog de Bertrand Dussauge

Muhammad Yunus s'associe avec BASF au Bangladesh

Ajouté le Mar262009
Ecrire un commentaire

0903hambrecht_yunus-2_03d_enLe prix Nobel de la paix, Muhammad Yunus, couronné pour la réussite du micro-crédit auprès des plus pauvres qui devaient accepter des prêts usuriers à plus de 400% d’intérêt, continue de convaincre des groupes internationaux à prêter sans donner. L’une de ses entreprises Grameen Healthcare Trust vient de signer une social joint-venture avec  BASF. Baptisée BASF Grameen Ltd, la nouvelle entreprise apporte deux premiers produits: des sachets nutritionnels et des moustiquaires contre les insectes porteurs de maladies comme la malaria.

BASF Grameen Ltd souhaite aider les plus pauvres à conserver une bonne santé afin de s’insérer économiquement dans leur pays. C’est un investissement pour le développement économique qui passe par la création d’entrepreneurs. La banque Grameen possède un réseau dans presque toutes les villes, avec les écoles et les pharmacies ,et peut ainsi offrir des micro-crédits à de nouveaux distributeurs qui seront formés pour vendre à des prix très faibles ces deux produits essentiels pour la vie.

Yunus se félicite de pouvoir apporter des produits vitaux à des prix abordables plutôt que de laisser une majorité de la population inactive et dépendante des seules associations humanitaires. BASF est le premier laboratoire international à créer un business social avec Grameen.

D’après  l’OMS, 72% de cette population risque de contracter la malaria avant même de pouvoir devenir un acteur économique. Huit millions d’enfants souffrent de malnutrition avant l’âge de cinq ans selon l’UNICEF.

Cette nouvelle solution est évidemment très innovante mais je trouve qu’ elle peut aussi permettre de lutter contre la contrefaçon de médicaments et apporter des protections sanitaires plus efficaces à des populations surexposées. Le président de BASF, Dr. Jürgen Hambrecht, se réjouit à l’idée de découvrir un nouveau potentiel de croissance  qui peut être très rentable à terme avec des millions de consommateurs qui n’avaient jamais été comptabilisés dans un marché à conquérir. En voilà une idée de relance de l’économie!

Article écrit le jeudi 26 mars 2009 | Tags : , , , ,  | Publié dans Outremer, Solidarité  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics