La blog de Bertrand Dussauge

L’assureur Chubb se paye un réseau social avec dix mille employés

Ajouté le Sep232009
Ecrire un commentaire

0909chubbLes assureurs comme les banquiers ont une réputation d’iceberg. A se demander s’ils n’ont pas inventé la grippe A pour se faire oublier. L’assureur est normalement inféodé au calcul actuariel et aux articles de procédure.

L’assureur américain Chubb Group of Insurance a voulu quitter cette image conservatrice souvent entretenue par le middle management. En juin 2008, le groupe s’est lancé dans une nouvelle expérience, raconte le magazine Rick & Insurance, visant à souffler une dynamique d’innovation dans toutes les strates de l’organisation. La firme s’est humanisée. Elle a mis en place une plate-forme interne d’échange d’idées.

Le secteur de l’assurance est, comme beaucoup d’autres, exposé lui aussi à de nombreux défis. Trente jour après l’installation de la plate-forme en ligne, l’assureur avait récolté 607 idées. Certaines de ces idées tenaient sur un email de trois paragraphes, rapporte l’article de R&I. D’autres idées (english) étaient bien plus longuement développées. Elles renvoyaient à des documents annotés des commentaires. Chubb en est certain: beaucoup de ces idées vivotaient depuis de nombreuses années dans le cerveau de certains employés. Ils voulaient les soumettre mais aucun manager n’étaient préparés. Elles étaient perdues… »
Les idées plus convaincantes passèrent devant les représentants du fonds d’investissement interne du groupe. Ce dernier approuva le financement des différentes idées retenues jusqu’à un montant de 1 million de dollars par projet.
La firme entend ainsi se constituer un « pipeline » de pistes et d’idées continuellement renouvelé. « Je sais que je peux partir d’une graine d’idée et, en trois mois, bâtir tout un business plan. « Et je dispose des fonds pour soutenir la mise en œuvre. De la sorte, je suis armé pour devancer n’importe qui » , précise Jon Bidwell, Chief Innovation Officer de Chubb Group of Insurance. A l’avenir, espère-t-on dans le groupe, la bureaucratie interne ne devrait plus freiner l’innovation. L’histoire ne dit pas encore ce que les employés gagnent exactement dans ce nouvel élan sinon l’écoute du management. Le premier rêve des assurés dans les réseaux sociaux.
Une nouvelle forme d’entreprise 2.0 est en train de naitre comme Assurone fondée par Jeremy Garamond qui est fier de gérer la première plate-forme indépendante de conception et de distribution de solutions et de produits d’assurances 100% par Internet. L’innovation est au coeur de cette entreprise sise dans le triangle d’or. Exemples : ‘imprimer sa carte verte immédiatement, déclarer un sinistre en ligne, taxi offert pour récupérer votre voiture en fourrière, stage payé pour récupérer vos points perdus…Le client est plus important que le véhicule ou la maison. Assurone compte plus de 40 collaborateurs et dépasse les 8 millions d’euros de chiffre d’affaires avec une croissance annuelle de 50%. Mes contrats d’assurance chez les institutionnels viennent à échéance en octobre, je vais de ce clic réaliser mon devis comparatif.
Jeremy Garamond est aussi membre du CA de Renaissance Numérique. Cette association est le « Think Tank » de l’internet citoyen créé en 2005, composé des principaux dirigeants des entreprises de l’internet en France et d’universitaires et chercheurs réputés. Ses membres se concentrent sur un objectif clair : contribuer à la réduction de la fracture numérique pour atteindre 80% des français équipés et formés à l’usage de l’internet à l’horizon 2010.

Article écrit le mercredi 23 septembre 2009 | Tags : , ,  | Publié dans reseaux sociaux  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics