La blog de Bertrand Dussauge

Dix patrons français classés par leurs revenus et leurs performances

Ajouté le Nov42009
Ecrire un commentaire

billetsbanqueL’étude publiée par le cabinet d’études financières Primeview révèle que le revenu moyen des 62 patrons français les mieux payés (comprenant le salaire variable et les plus-values sur les stock-options) correspondait à 240 fois le smic (€3.8m) en 2008. Je n’ai pas de commentaires sur le montant qui est aussi discutable que celui des sportifs professionnels ou d’artistes. En revanche, 25% d’entre eux ne mériteraient pas cette rémunération eu égard à leurs performances. Ces dernières sont évaluées sur la période 2005-2008 selon cinq critères :

  1. la croissance des bénéfices par action et
  2. leur régularité,
  3. la rentabilité financière,
  4. l’évolution du cours de Bourse
  5. la variation de la marge brute.

Le p-dg d’Alstom, Patrick Kron, par exemple, est un bon élève selon les analystes puisqu’il a repris une entreprise au bord du gouffre.  Il est suivi au tableau d’honneur par Michel Landel (Sodexo) et Franck Riboud (Danone). Ils mériteraient leurs revenus aussi. L’étude souligne aussi les dirigeants dont les rémunérations sont restées « sages » au regard des performances de leurs groupes, comme le patron d’Eiffage Jean-François Roverato, celui de Canal Plus, Bertrand Meheut, ou d’Accor, Gilles Pélisson.

Plus difficilement justifiable, le président de la Société Général Daniel Bouton,  ou encore le patron de Wendel Jean-Bernard Lafonta et celui de Valeo Thierry Morin figurent en bas du tableau avec Michel Rollier (Michelin). Enfin Henri de Castrie d’Axa, dont le « salaire fixe aurait été augmenté de 20% » en 2008 alors que les bénéfices de la société ont plongé de 83%.

Je remarque au passage que presque tous ces leaders sont enfermés culturellement dans la langue de bois, pensant se protéger.  Ils ignorent les propos malveillants que la presse traditionnelle publie et qui nourissent les discussions dans les réseaux sociaux.  Les premiers résultats sur Google n’affichent en premier lieu que ces billets négatifs qui sont là pour des années s’ils ne prennent pas la parole. Ces patrons sont inconscients. Ils laissent des grafitis désagréables sur les murs de la ville, où passent chaque jour des millions de citoyens, sans vouloir les recouvrir de la couleur de leur émotion!  Au pretexte que certains néo-arnachistes (trolls) peuvent exister, tous les citoyens sont censurés et privés de discussions courtoises, même si certaines seraient contradictoires.

Les assemblées générales sont presque les seuls rendez-vous où ils rendent de visu des comptes à leurs actionnaires ou leurs salariés dans une ambiance souvent tendue. Rappelez-vous Alcatel. Franck Riboud a horizontalisé sa communication avec son blog de social business: danonecommunities qui rapporte des actions vertueuses du groupe Danone dans de nombreux pays. Sodexo ou Air France ont une page sur des réseaux sociaux créés par les employés des filiales américaines. Axa aurait un compte sur twitter avec 500 personnes qui sont déjà abonnées sans qu’aucun message n’ait été publié à ce jour?

« N’ayez pas peur! » disait jean-Paul 2.0

Article écrit le mercredi 04 novembre 2009 | Tags : , , , ,  | Publié dans opinion, reseaux sociaux, Responsabilités  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics