La blog de Bertrand Dussauge

La prochaine fois je n’accepterais de témoigner sur Public Sénat qu’en direct!

Ajouté le Mar92010
Ecrire un commentaire

La chaine Public Sénat a pris contact avec moi hier en début d’après-midi pour demander mon opinion sur les logiciels espions qui s’installent sur les téléphones portables à l’insu de leurs utilisateurs. Mon témoignage devait être diffusé dans le journal de 18h. Le jeune cameraman, preneur de son et journaliste m’attendait aimablement devant l’hôtel de ville de Neuilly pour l’enregistrement.

La réponse que j’ai donnée était claire et simple. Je voyais la naissance d’un marché pour les particuliers qui était destiné auparavant à des produits pour les professionnels comme les services secrets, les détectives et autres agences de barbouzes. L’espionnage ne date pas d’aujourd’hui même pour les particuliers. C’est seulement les technologies qui évoluent. Face à ce risque de surveillance privée, le même marché va proposer des applications anti-espions. Tout comme les fabricants de virus ont commercialisé des anti-virus! Je ne suis pas contre dans la mesure où cela crée de l’emploi.

Maintenant, je vous invite à écouter les quelques secondes conservées par la rédaction de Public Sénat dans le montage à la 6e minute du journal. Il fallait que je dise que c’était une atteinte à la vie privée. Il n’était pas nécessaire au journaliste de Public Sénat de traverser Paris dans le grand froid pour mémoriser une réponse aussi banale…

Article écrit le mardi 09 mars 2010 | Tags : , , ,  | Publié dans Journalistes, opinion  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics