La blog de Bertrand Dussauge

La 8e fortune mondiale, Eike Batista, partage ses compétences avec ses concitoyens brésiliens

Ajouté le Août122010
Ecrire un commentaire

Eike Batista est un milliardaire carioca à la tête de la 1ère fortune du Brésil et dans le top 10 mondial. Mais Eike est aussi devenu son propre média avec près de 60000 personnes abonnées à ses messages courts sur twitter. C’est là que le bonhomme m’impressionne! Eike alimente aussi son blog (X-blog) qui est devenu son outil de partage et de prosélytisme de sa pédagogie 360°. Il motive et forme des jeunes brésiliens trentenaires pour faire fortune à leur tour. La racine du mot fortune veut dire « chance ».

C’est vrai que Bill Gates ou Warren Buffett ont ouvert leur blog depuis 2009 et donnent non seulement une partie de leur fortune chaque année mais sont en train de réunir d’autres milliardaires qui accepteraient de faire partie du club de ceux qui cèdent au moins 50% de leurs capitaux à des fondations caritatives: Le challenge des 600 milliards. Ces exemples américains, dont je ne connais pas de comportements équivalents français après l’affaire Bettencourt qui a fait les gros titres de la presse, font déjà des émules en Chine pour obtenir un statut philanthropique qui n’existait pas avec Mao.

Eike Batista veut partager ses connaissances et ses convictions avec ses concitoyens brésiliens. J’ai rarement vu un homme aussi riche mobilisé pour l’entrepreneuriat social et le besoin de se connecter avec les jeunes générations qui vont construire la nouvelle puissance économique mondiale des dix prochaines années. Eike Batista explique dans cette interview menée avec Charlie Rose en février dernier, avec un anglais presque sans accent, comment il a réalisé son empire « X » à partir du trading des métaux précieux, puis dans l’exploration pétrolière et de gaz.

X est la lettre que Batista associe à toutes ses entreprises, car ce serait le symbole du multiple pour gagner. Eike explique ses origines et son éducation avec sa mère allemande qui a choisi de l’envoyer, cadet d’une fratrie de sept enfants, préparer et passer son diplôme d’ingénieur en Allemagne. Je pense que Eike va bientôt fonder son école X-school. Elle n’aura pas de mal à tisser des liens avec polytechnique à Paris qui forment des aussi centaines d’X par an…
Eike Batista parvient à prêter et donner son argent et surtout son temps pour transmettre. Ce dernier étant le bien le plus précieux, après la santé, selon M. Buffett.
Au moment où Eike aurait pu pratiquer les matchs de foot sur les plages de Rio de Janeiro et danser sur les rythmes uniques de ce jazz brésilien nommé la bossa nova, il travaillait en gagnant son argent très jeune et dans un certain stress.  Eike avoue d’ailleurs que si son père* lui avait tout donné, (*Président de la plus internationale société de minerais brésilienne: Vale), il n’aurait jamais eu l’envie de se battre et de voir grand, tout en partageant. Eike signale au journaliste Charlie Rose qu’il donne toujours ses propres actions à ses nouveaux collaborateurs pour ne pas diluer ses actionnaires.

M.Batista a transformé son expérience, ses succès et ses infortunes, dans une méthode qu’il nomme 360° et qu’il promeut auprès des jeunes sur Internet. Eike compare sans cesse les performances du Brésil à celles de l’Allemagne et fait partie de ces brésiliens qui veulent redonner la fierté de la nationalité brésilienne. La France ne semble pas un modèle à suivre pour investir. J’ai la chance de participer aux activité de la chambre de commerce brésilienne en France et je ne connais pas un seul entrepreneur brésilien qui aurait investi dans une entreprise en France.
Mais je suis sûr que Eike fait son shopping avenue Montaigne et adore quelques restaurants parisiens. Je partage les convictions de Eike sur le proche avenir du Brésil et je prépare un voyage de prospection cet hiver après vingt ans de vie en Europe. La difficulté est d’éviter de s’installer à Sao Paulo qui concentre une bonne partie du PIB mais sans la qualité de vie des villes du nord du Brésil. De toute façon , je serai à Rio pour la coupe du monde en 2014!

Article écrit le jeudi 12 août 2010 | Tags : , , , ,  | Publié dans Analytics, reseaux sociaux, Responsabilités, Solidarité  | Suivre les commentaires par RSS 2.0  | Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

  • S'abonner au site

    Abonnez-vous au flux rss
    Recevoir les derniers articles sur mon e-mail :
  • Catégories

  • Nuage de mots-clefs

  • Suivre le blog

  • Viadeo

    Partagez votre opinion sur une sujet de votre choix :
  • Pages

  • Real Time Web Analytics